jbgmusic

Presentation

 

 

band

Deux ans déjà nous séparent de la dernière édition du Concours International de Chant Lyrique de Bourgogne. Souvenons-nous : l’année 2009,  137 candidats  représentants 28 nationalités ; tous de grands espoirs de l’art lyrique européen et tous réunis pour une première du genre en région Bourgogne, pôle européen de la musique et de l’art vocal.

 

Le défi était de taille, mais les critiques de l’époque ne s’y trompaient pas, qualifiant ce premier rendez-vous de grand succès pour ses organisateurs (l’association Salva Voce et la Blivet School).

 

En 2009, les primés furent :
1er prix : KIM MIYOUNG
2ème prix : JANG YUREE
3ème prix : KEVIN AMIEL

 

en 2011, les primés furent :
1er Prix:  GRIGORYAN GEVORG
2 eme Prix: MARELE CIPRIAN FLORIN
3eme Prix:  KIM JE NI
Prix d’encouragement: PROBST TATIANA

Qui leur succèdera en 2014?

 

 

Les prétendants ne manqueront pas. Tous savent combien participer à un tel concours peut avoir d’impact sur une carrière internationale. Et c’est justement l’objectif premier du Concours International de Chant Lyrique de Bourgogne : découvrir de nouveaux talents et participer à l’insertion de jeunes chanteurs lyriques dans la vie professionnelle.

 

 

Face aux membres prestigieux du jury (nommer) et en public, tous auront à cœur de démontrer leurs talents et de gagner leurs places pour la finale

Les épreuves de sélections et les demi-finales se dérouleront à Avallon,

Le Jury

Pour 2014


Présidente du Jury :

Sylvie VALAYRE

SylvieValayre_AltaRisoluzione_131

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

 

Depuis son diplôme du CNSM de Paris dans les classes de Christiane Eda-Pierre, Gabriel Bacquier et Régine Crespin, puis en Italie avec Sergio Tedesco, Sylvie Valayre est invitée à se produire sur les plus prestigieuses scènes internationales où elle interprète les grands rôles du répertoire de soprano lyrique puis dramatique : Nabucco au Covent Garden, Elisabetta de Don Carlo au London Proms, La Gioconda et Salomé à la Scala de Milan, Madame Butterfly au San Carlo de Naples, à San Francisco, au Metropolitan Opera de New York et à Tokyo sous la direction de M.W. Chung, Hélène dans Jérusalem au Carnegie Hall, Nabucco, Aïda et Tosca aux Arènes de Vérone, Macbeth à Paris puis Cagliari et Turin, Salomé à Washington, Tokyo et Athènes (avec la Philharmonie de Vienne), Maddalena d'Andrea Chénier aux côtés de P. Domingo (dirigé par J. Levine) ainsi que Tosca au MET, Elektra à Madrid, dirigée par D. Barenboïm, La Femme sans Ombre dirigée par C. Thielemann, Turandot à Berlin, Aïda à Rome sous la direction de P. Domingo.

En 2007, après le rôle de Manon Lescaut à l'Opéra de Miami, Sylvie Valayre interprète Lady Macbeth au Festival de Glyndebourne et au Royal Albert Hall, suivi, en 2008, de Tosca à l'Opéra National de Paris, Nabucco à Berlin ainsi que Turandot à Tel Aviv. Choisie par Alain Duault pour participer aux émissions «Hommage à Maria Callas» et «Tosca» elle est invitée par France 2 dans «Musiques au Coeur Cinq Etoiles» d'E. Ruggieri. Durand les cinq dernières saisons, elle a interprété notamment Macbeth à Dresde, Turandot à Budapest, à Washington, au Staatsoper de Berlin, Canton (Chine), Beejing et à Monte Carlo, Aïda à Leipzig, Tosca e Nabucco à San Diego, Attila à Marseille, Il Tabarro (Giorgietta) à l'Opéra National de Paris, Die Frau ohne Schatten (Kaiserin) à Copenhagen et ses prises des rôles en Carmen (Festival Ninon Vallin) et Senta dans Der fliegende Holländer (Montepulciano Festival).

 

 

Membres du jury

Philippe MAILLARD   Agent artistique

maillard philippe

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

Né à Nantes le 25 avril 1957, Philippe Maillard suit des études de gestion et de droit qui le mènent à l’Institut Français de Presse, où il obtient en 1979 une licence en sciences de l’information et de la communication, puis à Sciences-Pô dont il sort diplômé en 1980, et enfin à la Faculté d’Assas avec une licence de droit obtenue en 1981. Sa carrière professionnelle commence alors dans le domaine du journalisme financier. Après des débuts au mensuel Le Revenu Français, puis au magazine Valeurs Actuelles, il devient en 1987 rédacteur en chef du mensuel Mieux Vivre Votre Argent. Ensuite,
à la création de la chaîne de télévision LCI au milieu des années 90, il est chargé d’animer le magazine Votre Argent pendant deux ans, puis l’émission hebdomadaire L’Argent de la Famille sur la Cinquième, également pendant deux ans, avant de réaliser une série documentaire de 26 numéros dans le cadre des Ecrans du Savoir. Parallèlement à ses activités dans la presse financière, sa passion pour la musique l’amène à devenir trésorier de l’association Les Amis de Charles Koechlin de 1984 à 1994. En 1986 il crée avec Michel Fleury l’association Musiques Rares dont le but est de promouvoir les musiques oubliées des XIXe et XXe siècles avec des concerts organisés dans le cadre intime du Théâtre Grévin. En 1990 il lance sa propre structure de production, sous forme de SARL, et développe une activité régulière et de plus en plus importante de concerts, dans des lieux variés, ce qui l’amène à abandonner progressivement sa carrière dans le milieu financier. En 2002 il crée Les Concerts Parisiens, agence artistique dont le premier artiste signé n’est autre que Philippe Jaroussky. L’importance des Concerts Parisiens n’a cessé de croître et l’agence compte à l’heure actuelle près d’une trentaine d’artistes ou ensembles, occupant une place centrale dans le milieu musical français. En 2009 il rachète au Groupe Télérama-Le Monde le journal Cadences, mensuel musical gratuit parisien, en lui insufflant une nouvelle dynamique, à la fois sur le plan de la rédaction, de la publicité, et de la diffusion

 

Marco SPADA   Directeur artistique

IMG_1436

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4

Marco Spada, est né à Rome, il est diplômé en Arts, en histoire de la musique à l'Université "La Sapienza" de Rome, parallèlement il étudie le chant et le piano. Il a travaillé comme chercheur à la "Fondation Rossini" de Pesaro,à l’Institut national d'études Verdi" de Parme, et au "CIDIM" à Rome. Il a publié de nombreux articles scientifiques sur l'opéra italien du XIXe siècle et sur les travaux importants de Rossini, en particulier sur "Elizabeth la Reine d'Angleterre." Il a été dix années critique musical pour la RAI-Radio et Radio Two et Three dans le journal "L'Unité", et musicologue pour des institutions telles que le Théâtre San Carlo de Naples, l'Opéra de Rome, Accademie Nationale Sainte Cécile , l’Académie philarmonique Romaine, le Théâtre Communale de Bologne, Théâtre Massimo Bellini de Catane, le Festival d’Opéra Rossini, l'Opéra National Anglais à Londres. Il a publié un livre qu'il faut retenir sur « Rossini » à l'occasion du bicentenaire de 1992. Il a été chef du service de presse Sferisterio Opera de 1995à1997 . Depuis 1998, il est le directeur artistique du Concert " Marialisa De Carolis " - Théâtre Tradition de Sassari . Il a à son actif de nombreuses régies d’opéra tel " Moïse en Egypte " de Rossini ( Sassari 2005 l'Opéra de Rome , 2007) " La Clemenza di Tito » de Mozart ( Sassari 2006 Stavanger , Norvège 2008) , " Luisa Miller " green ( Sassari 2007), « Marin Faliero " de Donizetti (Bergamo 2008) , " Lucia di Lammermoor " (2008 Debrecen , Budapest 2009) , "Don Giovanni" ( festival de Viterbo 2009) , " Poliuto " de Donizetti ( Sassari , Bergame 2010 ) , " La nuit d'un neurasthénique / Les deux timides " par Nino Rota ( Lecce 2007 Sassari 2011) , " Le Mariage de Figaro " de Mozart ( Sassari 2012) , " Falstaff " de Verdi ( Teatro Pergolesi à Jesi , 2013) , " le Mariage de Figaro " au Carlo Felice de Gênes ( Mars 2014) . Parmi les projets à venir " Le Barbier de Séville " à Beyrouth , au Liban , " Salomé " de Strauss à Sassari , Aida à Séoul .

 

Jean-Pierre BLIVET   Professeur de MasterClass

jean pierre

Ce qu’il y a de très bon chez un artiste lyrique, il le transcende au sein de son école, la Blivet School, pour atteindre la perfection. Qu’ils se nomment : Natalie Dessay, Isabelle Kabatu, Laurent Naouri ou Burcu Uyar, tous ont suivi l’enseignement du maître Jean Pierre Blivet. Pédagogue né, son parcours  parle de lui-même. Directeur de la maison des Jeunes et de la Culture, directeur titulaire du conservatoire agréé d’État d’Épinay/Sénart, professeur au CNIPAL de Marseille, directeur des stages pour la délégation à la musique de Nice, professeur au CNR de Nice, chargé de cours pour le CAPES de Musicologie de Nice, chargé de cours à la faculté de médecine (orthophonie) de Nice, tuteur pédagogique pour le diplôme d’État de professeur de chant et de Master Classes à Viennes, Salzbourg. La liste est longue. Sa technique, retracée dans son ouvrage « Les voix du chant » paru chez Fayard (10ÈME édition), a permis à ses élèves de remporter plus de vingt prix de concours internationaux. On ne compte plus les professeurs internationaux qui viennent se perfectionner auprès de lui.

 


 

Design: Benamrane

Concours International de Chant Lyrique de Bourgogne